LE DERNIER EDITORIAL

REVUE du CERB

Printemps 2007

Président du CERB

Cela fait maintenant 10 ans que le CERB existe. Un peu plus même car si les statuts ont été déposés à la sous-préfecture de Montbéliard dans le Doubs le 19 février 1997, notre première revue était déjà sortie en décembre 1996. En ce mois de mai 2007, où en sommes-nous ? Une revue plus conséquente, des travaux inédits, des recherches qui se poursuivent. Le CERB est devenu une référence dans le monde napoléonien. Nous sommes les seuls à travailler sur cet angle original : l’histoire du courant bonapartiste des origines à nos jours.

Et, justement, le présent numéro fait, une fois de plus, le tour des époques et des régimes qui se sont succédées depuis la Révolution de 1789.

Côté Premier Empire, partons à la découverte du premier fils – naturel – de Napoléon, le Comte Léon, un personnage pour le moins original, aventurier, joueur, qui, deux siècles après sa naissance, a encore des descendants aujourd’hui.

Pour le Second Empire, en ces temps d’élection présidentielle, nous vous proposons l’histoire de l'élection présidentielle de Louis Napoléon Bonaparte le 10 décembre 1848.

Poursuivons notre saga des bonapartistes entre 1940 et 1944 avec, dans ce numéro, avant d’aborder la Résistance, « les bonapartistes et la Collaboration ». Un sujet délicat.

Dans notre dernière revue, nous avions laissé David Saforcada prononcer un vibrant plaidoyer pour le retour des cendres de Napoléon III en France. Et si des arguments inverses existaient également ? Et si la Famille Impériale était bien à Farnborough ?

Côté actualité, Christophe Guay nous parle du dernier livre du Prince Charles Napoléon.

Enfin, nous agrémentons le tout avec des articles sur un Hymne à Napoléon III et à son vaillant peuple composée par Rossini et un document sur l’élection du député bonapartiste Arthur Legrand dans la Manche en 1889.

Dans ce numéro, vous constaterez aussi que l’actualité et les notes de lecture sont plutôt imposantes, tant sur le Premier que sur le Second Empire, ce qui donne un indice sur la richesse des publications napoléoniennes, en ces années de bicentenaires et de cent cinquantenaires. Sans oublier que de nombreux livres sur Napoléon III sortent déjà en prévision de 2008, année du bicentenaire de la naissance de Louis Napoléon Bonaparte.

Bonne lecture.

Thierry Choffat